Image Alt

À propos

Toilettage comportemental et éducation canine

Située à Sherbrooke dans le secteur Saint-Élie-d’Orford, l’Académie La Griffe est née pour apporter du bien-être aux p’tites bêtes à quatre pattes et pour combler leurs fiers maîtres. Sa propriétaire, Geneviève Breault, possède des certifications en toilettage comportemental et en éducation canine de l’Art au poil.

Toilettage comportemental

Nous appliquons donc la méthode de toilettage comportemental de l’Art au Poil (TCAP), fruit d’une collaboration entre l’éducateur canin Yanick Dion et la toiletteuse professionnelle Marie-Claude Desbiens. Nous faisons de la désensibilisation et du renforcement positif pour amener les chiens craintifs ou les chiots à aimer se faire toiletter.

Par ailleurs, nous utilisons des produits québécois AnimaSoin Bio adaptés pour chaque type de pelage : 100 % naturels, véganes et hypoallergéniques.

Éducation canine

En éducation canine comme en toilettage, faire du bien aux animaux est notre priorité. Nous travaillons donc aussi en renforcement positif. Vous pourrez voir comment fonctionne notre méthode sans stress ni intimidation physique ou psychologie, car nous nous rendons chez vous afin d’aider votre chien à s’épanouir dans son environnement. Nos séances d’éducation aideront votre chien dans son quotidien et amélioreront votre relation avec lui.

Toiletteuse et intervenante en toilettage comportemental, à Sherbrooke (Saint-Élie-d'Orford), Salon La Griffe

Parcours de l'intervenante

Originaire de la campagne, j’ai toujours été entourée d’animaux. Ils sont indispensables à mon bonheur.

À l’adolescence, j’ai pris le chemin de la ville pour les études. En 1998, j’ai obtenu un diplôme en coiffure. J’ai exercé ce métier pendant 4 ans. En 2002, à la recherche d’un nouveau défi, j’ai décroché une attestation collégiale en comptabilité, puis travaillé dans un OSBL pendant 16 ans – la coiffure devient alors un loisir pour faire plaisir à mes proches et pour exercer ma fibre artistique. On m’a confié la comptabilité, le service à la clientèle, les ressources humaines, la technologie ainsi que la prise en charge d’équipes de travail et de projets. J’adorais développer une grande polyvalence.

Pourtant, un jour, la maladie m’obligea à prendre une pause. J’ai senti le besoin de me rapprocher des animaux et j’ai fait du bénévolat avec Toutous poilus. J’ai repris le travail, mais quelques années plus tard, j’ai connu une récidive. Là, je me suis demandé si j’étais bien là où je devais être. J’ai réalisé que je devais me recentrer. Puis, le déclic s’est fait : les animaux me font du bien et je me sens vraiment sur mon X quand je prends soin d’eux. Les morceaux se sont alors mis en place.

J’avais toujours toiletté mes chiens, car en coiffure, je maniais déjà ciseaux et rasoirs avec aisance. Puisqu’en coiffure j’aimais exercer ma créativité, personnaliser une coupe en fonction de la morphologie, voir un résultat à court terme en pouvant comparer avant-après, voir la satisfaction des clients… j’ai décidé de mettre à profit ces expériences et de suivre une formation en toilettage pour vivre de ma passion pour les animaux. Aussitôt dit, aussitôt fait!

J’ai vite découvert la formation TCAP que je me suis empressée de suivre pour être fidèle à mes valeurs, car le bien-être des animaux dépend non seulement de leur bonne hygiène, mais aussi du bon déroulement de la séance de toilettage.

Dans ma pratique du toilettage comportemental, j’ai la chance de côtoyer plusieurs maîtres amoureux, comme moi, des chiens. Pour les aider à mieux comprendre leur compagnon canin, je discute avec eux de leur évolution par rapport à leurs inconforts ou à leurs peurs. D’une séance de désensibilisation à l’autre, voir leur toutou d’amour s’épanouir comme une belle fleur me réjouit au plus haut point et me confirme ma vocation : faire du bien aux animaux.

Or, cette grande satisfaction que j’en retire m’a aussi amenée à vouloir en apprendre davantage sur le chien pour l’aider, autant que son maître, au quotidien. De fait, développer une belle relation équilibrée entre les deux contribue au mieux-être de chacun. J’ai ainsi parfait mes connaissances et développé des compétences dans plusieurs autres sphères du comportement du chien en me formant comme éducateur canin. Comme cette formation devait cadrer avec ma mission d’apporter du bien-être aux animaux, je l’ai aussi fait avec l’Art au poil et j’ai ajouté quelques cordes à mon arc ici et là. Il est prévisible que je ne m’arrêterai pas là, vu mon désir d’apporter le maximum de bienfaits aux animaux.

Implications auprès des animaux

Société protectrice des animaux (SPA) de l'Estrie

La Griffe, Salon de toilettage à Sherbrooke, implication comme famille d'accueil à la Spa de l'Estrie

Famille d’accueil

À l’automne 2018, j’ai ouvert ma porte comme famille d’accueil pour des animaux de la SPA de l’Estrie. C’est ma façon d’aider les animaux tout en offrant à mes enfants une expérience d’implication sociale très enrichissante.

La SPA nous confie tantôt des bébés, tantôt une maman avec ses bébés. Ils peuvent vivre avec nous pendant 1 à 12 semaines, soit jusqu’à ce qu’ils puissent être stérilisés ou qu’ils terminent leur médication avant de pouvoir se faire adopter.

Ainsi, pour être famille d’accueil, aimer les animaux ne suffit pas. Il faut aussi être accueillant, patient,  indulgent et prêt à consacrer beaucoup de temps aux animaux placés sous notre protection. Par contre, nous recevons tellement d’amour en retour!

La Griffe, Salon de toilettage à Sherbrooke, implication comme bénévole avec Toutous poilus

Bénévole

En 2014, pendant mon arrêt de travail, en quête d’un endroit où me ressourcer, échanger avec les autres, les écouter, rire en chœur, j’ai découvert Toutous poilus.

J’y ai rencontré mon rayon de soleil, l’inspirante Anne-Caroline, et ses adorables animaux. Toutous poilus œuvre dans la zoo-animation auprès des enfants, des personnes âgées, des gens en fin de vie, etc.

Quel plaisir d’accompagner Anne-Caroline dans les résidences pour personnes âgées et les écoles! Pendant plusieurs mois, chaque semaine, je me suis amusée avec les jeunes et les moins jeunes. J’ai animé certains ateliers et me suis assise près des gens pour écouter leur histoire. Après 2 ans, j’ai dû cesser faute de disponibilité à cause de mes occupations avec le travail et la famille. Or, en devenant travailleuse autonome, j’ai pu renouer avec ces petits plaisirs qui me font tant de bien!

Toutous poilus